[CD] Adagio - Underworld

L'endroit où soumettre toutes vos chroniques d'albums et vidéos.

Modérateurs : Modérateurs du forum, Responsables / Animateurs de sections

Quelle note mettriez-vous à Underworld ?

5/5
1
100%
4/5
0
Aucun vote
3/5
0
Aucun vote
2/5
0
Aucun vote
1/5
0
Aucun vote
0/5
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Avatar du membre
Achille
Metal Heart
Metal Heart
Messages : 2048
Enregistré le : 18 oct. 2011, 15:02
Localisation : Dublin
Contact :

Message par Achille » 28 mai 2021, 10:53

Allez ! mon premier sujet dans Cryptic Writings, plus pour mentioner ce grand album que pour délivrer une chronique pro.

Underworld, c'est le second album des Français d'Adagio, formation menée par Stephan Forté et qui, comme je viens de le découvrir via metal archives, est désormais "on hold". J'adore les deux premiers disques :amour: le troisième m'avait tellement déçu que je n'avais pas suivi ce qu'ils avaient fait par la suite... La tournure un peu trop metal et extrême (le gars ne se cachait pas d'avoir été inspiré par des formations comme Dimmu Borgir) avait fait perdre à Adagio toute la beauté nacrée de son Metal progressif. Apparemment Life avait été énormément apprécié...

Concernant Underworld, voici les quelques mots que j'ai laché sur priceminister/rakuten :

Déjà le premier album d'Adagio posait les bases d'une musique inspirée et travaillée, d'un prog bien léché courtoisie de Stephan Forté le guitariste et fondateur du groupe. Ce disque, il avait fait parler de lui (de façon positive bien évidemment !). Underworld enfoncera le clou pour porter la qualité et la maitrise à un niveau supèrieur !
Ce second disque est une perle dont la fierté m'oblige à mentionner que nous avons là un groupe Français.
Je pourrais parler tout d'abord les parties de guitares, virtuoses, baignant dans un néo-classique des plus touchant et rendant parfaitement hommage aux grands compositeurs classiques dont Forté s'inspire.
Readman (Pink Cream 69 entre autre...), grand chanteur, témoin d'une époque dont le chant m'y rapportera toujours, grosse nostalgie à l'écoute de ses parties qui se collent à merveille à la musique. Il a un ton frôlant la mélancholie et qui apporte le ton nécessaire pour se marier aux ambiances des chansons.
Basse d'Hermanny faramineuse, bien mixée, les parties de Metal progressif nous régale.
Le tout appuyé par des orchestrations et des ambiances qui renforcent le coté "religieux" ou néo-classique de la formation, donnant souvent à Adagio des airs de Symphony X qui pourraient être ici sa seule faiblesse, cette ressemblance parfois trop marquée... Mais vraiment cela serait chercher la petite bête et trop entacher cette perle qu'est Underworld.

Le petit son qui va bien :


☞ ⁍ Bullet Club 4 Life ⁌ ☠
☞ ⁍ バレットクラブ ⁌ ☠

Avatar du membre
Everflow
Enemy of Reality
Enemy of Reality
Messages : 47896
Enregistré le : 04 sept. 2002, 21:27
Localisation : Beyond Within

Message par Everflow » 30 mai 2021, 19:59

Je me rappelle qu'à l'époque l'album avait reçu de très bonnes chroniques.

Faudra que je redonne une chance, je n'avais été que partiellement convaincu par Sanctus Ignís, malgré de bons moments. Du coup je n'avais pas essayé la suite.
I'm the lost one chasing colors to the sun
Colors bleed but never fade

Répondre Sujet précédentSujet suivant