Devin Townsend - Empath

L'actualité brulante du Metal traditionnel et de tout ce qui gravite autour.

Modérateurs : Modérateurs du forum, Responsables / Animateurs de sections

Avatar du membre
Everflow
Enemy of Reality
Enemy of Reality
Messages : 45556
Enregistré le : 04 sept. 2002, 21:27
Localisation : Beyond Within

Message par Everflow » 27 mars 2019, 23:46

Premier album de son nouveau line-up, les 2 extraits sont impressionnants et bien barjots! :D :dance: :fou: Les cat lovers vont être aux anges. :mad:
Canadian heavy music artist Devin Townsend will release his new album, "Empath", on March 29 via InsideOut Music.

In the lead-up to the album's release, Devin will walk fans through how "Empath" came together with a series of documentary episodes recorded as phone conversations during the course of the albums recording. Watch him explain more in the video below.

Devin comments: "Hello everybody, this is Devin Townsend and I would like to formally announce that after almost a year and a half of working, I have finished 'Empath'. Now, this record has taken me down a lot of very interesting psychological and technical avenues and the process was documented from the very get-go by a series of documentary videos that I have done that outline everything from the gestation of the idea to the actualisation of it, through all the existential ups and downs that went on. As such, this record is different to any record that I have released thus far, and trying to get people on board for what it is versus what it isn't, I think needs to be dealt with in a different way.

"Stay tuned for the making of 'Empath' — the video series."

Over the past few years, the success that Devin has slowly worked for has fortunately come with the power to control his own creative destiny. The recent successes with the DVD from a sold-out Royal Albert hall, or his 2012 "Retinal Circus", or last year's "Ocean Machine" live DVD with the Orchestra And Choir Of State Opera Plovdiv has put him in a position where with the new album "Empath", he will once and for all define himself as a musical force outside of any particular genre classification.

On this album, Devin has decided to see what would happen if all the styles that make up his current interests were finally represented in one place. To finally shake the fear of expectation, and just do what it is he was meant to do creatively, "Empath", true to the name, is about allowing the audience a feeling for a variety of musical emotions. The musical dynamics represented on this single album are broad, challenging, and immense. To approach this sort of work with a long history of what makes heavy music "heavy," allows this to be done with a type of power rarely heard.

Joining Devin on this album is Frank Zappa alumni Mike Keneally as music director, as well as Morgan Ågren (MATS AND MORGAN, FRANK ZAPPA, FREDRIK THORDENDAL), Anup Sastry (MONUMENTS, PERIPHERY), Samus Paulicelli (DECREPIT BIRTH, ABIGAIL WILLIAMS), Nathan Navarro, Elliot Desagnes, Steve Vai, Chad Kroeger, Anneke Van Giersbergen, Ché Aimee Dorval, Ryan Dhale and the Elektra Women's Choir.

A bold statement with massive production values and dynamic, uncompromised musicality. This is a statement about not only pursuing creative freedom in a conservative scene, but also trying to show that heavy music is truly a valid musical tool.

"Empath" will be released on limited 2 CD digipak (including an entire disc of bonus material), standard CD jewelcase, gatefold 180-gram 2LP vinyl + CD + LP-booklet and as digital album.

The full track listing is as follows:

01. Castaway
02. Genesis
03. Spirits Will Collide
04. Evermore
05. Sprite
06. Hear Me
07. Why
08. Borderlands
09. Requiem
10. Singularity Part 1 - Adrift
11. Singularity Part 2 - I Am I
12. Singularity Part 3 - There Be Monsters
13. Singularity Part 4 - Curious Gods
14. Singularity Part 5 - Silicon Scientists
15. Singularity Part 6 - Here Comes The Sun
Image




I'm the lost one chasing colors to the sun
Colors bleed but never fade

Avatar du membre
Everflow
Enemy of Reality
Enemy of Reality
Messages : 45556
Enregistré le : 04 sept. 2002, 21:27
Localisation : Beyond Within

Message par Everflow » 04 avr. 2019, 15:18

"Genesis" est juste dingue.

En voilà une autre, plus directe façon Epicloud :

I'm the lost one chasing colors to the sun
Colors bleed but never fade

Avatar du membre
Achille
Metal Heart
Metal Heart
Messages : 1157
Enregistré le : 18 oct. 2011, 15:02
Localisation : Dublin
Contact :

Message par Achille » 04 avr. 2019, 16:22

Ces clips matricés :lol:

L'album s'annonce sympa et bien barré !
☞ ⁍ Bullet Club 4 Life ⁌ ☠
☞ ⁍ バレットクラブ ⁌ ☠

Avatar du membre
Achille
Metal Heart
Metal Heart
Messages : 1157
Enregistré le : 18 oct. 2011, 15:02
Localisation : Dublin
Contact :

Message par Achille » 10 avr. 2019, 09:21

Putain les pré-commandes... C'est plus ce que c'était... Toujours pas d'album à l'horizon :grr:
☞ ⁍ Bullet Club 4 Life ⁌ ☠
☞ ⁍ バレットクラブ ⁌ ☠

Avatar du membre
Everflow
Enemy of Reality
Enemy of Reality
Messages : 45556
Enregistré le : 04 sept. 2002, 21:27
Localisation : Beyond Within

Message par Everflow » 10 avr. 2019, 21:39

Pourtant il se vend bien :

I'm the lost one chasing colors to the sun
Colors bleed but never fade

Avatar du membre
Achille
Metal Heart
Metal Heart
Messages : 1157
Enregistré le : 18 oct. 2011, 15:02
Localisation : Dublin
Contact :

Message par Achille » 17 avr. 2019, 10:10

Bon alors…
A la première écoute je me suis dit : “c’est trop le Hellfest” id est “c’est un bordel sans nom, on comprend rien”. C’était comme si la chanson “Genesis” avait été multipliée par 10 et que Devin en avait fait un album. Seul “Why?” avec son petit côté symphonique, chanson calme et très fun, bien lumineuse, sortait du lot et permettait de respirer un peu.

Je me suis aussi dit que Townsend n’est pas le genre de gaillard à sortir un disque juste pour nous éblouir ou nous ennuyer avec des titres déstructurés et techniques. En plus il l’avait déjà fait avec Deconstruction et même ici il avait une idée derrière la tête : prouver aux gens qui l’emmerder trop avec ça qu’il était toujours capable de faire du Strapping. Beh teh cet album tombe bien puisque “déconstruit” est un terme qui peut s’appliquer à Empath.

Tout ça pour dire que l’opus passait bien mieux après une seconde écoute. “Evermore” se détache, idem pour “Spirits will collide”, l'enchaînement “Why?” et “Borderlands” est bien cool et ce sont les deux chansons que j’aime me ré-écouter. Pour le reste cela reste (toujours et pour le moment) un peu trop dense, bordélique et “déconstruit”. Si j’ai bien compris ce que j’ai pu lire par ci par là le concept serait la création du monde, cela mérite plus d’attention de même que l’album parce que je ne pense pas que cela soit un disque qu’on peut apprécier et comprendre dès la première écoute. Déjà si vous aimez pas le prog costaud vous pouvez directement passer à autre chose :)
☞ ⁍ Bullet Club 4 Life ⁌ ☠
☞ ⁍ バレットクラブ ⁌ ☠

Avatar du membre
Everflow
Enemy of Reality
Enemy of Reality
Messages : 45556
Enregistré le : 04 sept. 2002, 21:27
Localisation : Beyond Within

Message par Everflow » 11 juin 2019, 23:23

J'avoue que la première écoute fut bien bordélique également :D
C'est sans aucun doute trop dense, mais c'est sans concession, authentique, une vraie démarche artistique (message inclus). Faut que je le fasse tourner plus.

En attendant on peut se préparer pour l'été :



Et une vidéo acoustique barge :

I'm the lost one chasing colors to the sun
Colors bleed but never fade

demes
Guardian of the Flame
Guardian of the Flame
Messages : 2587
Enregistré le : 31 août 2012, 16:44

Message par demes » 12 juin 2019, 19:43

Bah de toute façon Townsend a - t - il jamais fait de concession, pas barge, inauthentique ?
ChaNoir a écrit :Udo est une hybridation contre nature entre une poupée gonflable expérimentale et un crapaud. Mais j´aime quand même bien le voir sur scène.
Metalrunner a écrit :Je sais je suis un thrasheur romantique et fragile :D

Avatar du membre
Everflow
Enemy of Reality
Enemy of Reality
Messages : 45556
Enregistré le : 04 sept. 2002, 21:27
Localisation : Beyond Within

Message par Everflow » 18 juin 2019, 00:00

En effet. Mais il a déjà fait (un peu) plus abordable que ce foutoir. :D

Même avec 3-4 écoutes ça reste quand même sacrément et volontairement décousu, comme un pot pourri extrême de sa carrière. Souvent on ne sait pas trop où ça va, avec des plans dont je ne comprends pas trop l'intérêt, même s'il reste de beaux moments parsemés.
Le grand écart absolu dans l’enchaînement surréaliste est atteint entre un "Hear Me" brutal limite étouffant qui ferait presque passer Strapping Young Lad pour de la pop/rock, suivi de "Why" plus balladesque (et sympa) que du Walt Disney. J'adore les 2 chansons ceci dit. :mad:
Par contre j'ai encore un peu de mal avec "Borderlands" qui semble aller euh... quelque part? Au bout d'un moment on dirait que ça démarre, avant de finir d'un coup dans de l'ambiant, je n'ai pas tout compris. :lol:
Le dernier titre de plus de 20 minutes divisé en 6 parties démarre très fort, épique comme une BO de film, mais je trouve qu'il s’essouffle sur la deuxième moitié dans des trips bruitistes tordus. Mais là encore je peux changer d'avis à chaque écoute... en tout cas pas de problème pour s'endormir maintenant après une écoute. :D
I'm the lost one chasing colors to the sun
Colors bleed but never fade

Répondre Sujet précédentSujet suivant